INVESTIR EN SCPI PLUTÔT QU’EN ASSURANCE-VIE

Si les assurances-vie conservent leur notoriété auprès des français (pas moins de 1600 milliards d’euros sont épargnés), les SPCI sont un choix judicieux que tout un chacun aura intérêt à considérer.

SCPI : Un rendement deux fois supérieur

Avec des taux d’intérêt à un niveau historiquement bas, la rémunération des contrats d’assurance-vie est largement affectée. On observe pour 2015 un rendement moyen de 2,3%, et une baisse aux alentours de 2% ou moins est présagée pour 2016. En face, les SCPI présentent des chiffres plus que compétitifs, avec pas moins de 4,85% de rendement en 2015 : soit un rendement deux fois supérieur.

En 2015, les SCPI ont présenté un rendement de 4,85% contre 2,3% seulement pour les contrats d’assurance-vie.

Dans une SCPI, l’investisseur possède des parts. Or, ces parts sont évaluées selon la santé du marché immobilier. Le marché immobilier français croit lentement mais sûrement. Ainsi, les investisseurs bénéficient d’une valorisation de leurs parts, ce que le contrat d’assurance-vie ne peut offrir.

SCPI, investissement simple et transparent

De même que les taux d’intérêt bas mine le rendement des contrats d’assurance-vie, ils avantagent les particuliers en leur permettant d’emprunter à moindre frais pour financer leur investissement dans une SCPI. Les SCPI peuvent aussi bénéficier d’avantages fiscaux liés à la nature immobilière de l’investissement. Par exemple, certaines SCPI spécialisées dans la santé profitent des niches fiscales associées.

Finalement, si un investisseur en SCPI confie son capital et la gestion des biens, il garde néanmoins un droit de regard sur les activités de la société. Maintenu informé trimestriellement par des comptes-rendus et des rapports, il connaît les arbitrages effectués avec par la SCPI, ainsi que les immeubles dans lesquels son capital est investi. Cette gestion transparente va de pair avec un siège lors des conseils d’administration.

Le meilleur des deux mondes ?

Avec des contrats mariant SCPI et assurance-vie, le modèle fiscal d’un contrat d’assurance-vie s’applique aux gains avantageux de la SCPI.

Passés sept années, une fiscalité très avantageuse s’applique :

  • sur les retraits (non-imposables jusqu’à 4600€ par an)
  • en cas de décès
  • sur les revenus réinvestis dans la SCPI (non-imposables)

Revers de la médaille, ce type de contrat est rare et difficile à trouver. En effet, lorsque les investisseurs souhaitent revendre leurs parts, les compagnies d’assurance ont pour obligations de leur racheter, d’où leur réticence à distribuer ce type de contrat. Afin de vous aider à élaborer tel un projet d’investissement SCPI/assurance-vie, les experts de Choix Immobilier sont à votre disposition.